devise

"Beaucoup de petites gens à beaucoup de petits endroits, qui font beaucoup de petites choses, peuvent changer la face du monde".

L’école Lisanga se trouve à Kinshasa, en République Démocratique du Congo. Elle a été fondée en 1980 par Els Kazadi-Gysel, Suissesse diplômée en animation socioculturelle et enseignante expérimentée résidant au Congo, sur le mandat de l'ECC (Eglise du Christ au Congo) et du DM-Echange et Mission. Elle s’est entourée d’un personnel compétent pour mettre petit à petit sur pied une école maternelle et primaire de qualité, grâce au soutien financier de parents d’élèves, de quelques entreprises de Kinshasa, de paroisses du canton de Schaffhouse dont Els Kazadi est originaire, ainsi que de plusieurs ONG suisses et allemandes. Els Kazadi a assuré la direction de l’école Lisanga jusqu’en 1995, et assumé ensuite la fonction de Conseillère générale et de Chargée de Projets et de la Formation jusqu’en 2010. Depuis 1995, Marcel Kajingu lui a succédé jusqu’aujourd’hui. Depuis 2010 un comité de gestion, organe supérieur au staff de direction de l’école, a été mis en place pour le contrôle des comptes et de la bonne marche de l’école. Un comité de parents s’investit également dans la vie scolaire.


L’école maternelle et primaire de Lisanga se compose actuellement de 12 classes primaires de 40 élèves environ et de 6 classes maternelles de 40 enfants. Dans le jardin, des plantes médicinales sont cultivées et utilisées à la fabrication de médicaments destinés à l’usage interne et à la vente. Le kiosque scolaire vend des snacks et des gâteaux, des jus et des boissons également appréciés des élèves de l’école secondaire voisine. Un boulanger cuit du pain tous les matins pour les employés et les élèves de l’école. 

enseignants

L’école propose aussi diverses options parascolaires comme du sport, du scoutisme, de la danse et du théâtre, des groupes bibliques. Ces activités débouchent parfois sur des rencontres ou des compétitions avec d’autres écoles. Un artisan fabrique des cartes et fait de la poterie. L’atelier de couture fabrique les uniformes de l’école et accepte aussi des commandes externes. La grande salle nouvellement construite, où se déroulent les cours de théâtre, se loue en fin de semaine pour des mariages et autres manifestations, ce qui représente aussi une source financière pour l’école.

Toutes ces activités réunies valent un emploi régulier à une bonne douzaine de travailleurs : l’école leur met à disposition un lieu de travail et un petit capital de base. Ces activités, appelées « petits projets », représentent aussi une source d’autofinancement, car l’école reçoit une partie de leurs bénéfices. Lisanga n’est donc pas un simple complexe scolaire mais bien plus, un lieu de vie, offrant plusieurs services tels que restauration, centre de santé, vente de produits d’artisanat et de médecine naturelle, couture, terrain de sport, possibilité de location de salle, cyber-café, etc. Grâce au centre de santé, l’école, en tant qu’employeur, assure les soins médicaux non seulement de ses écoliers mais également des enseignants et de leur famille – ce qui est rare de la part d’un employeur au Congo. Une infirmière diplômée, une laborantine et une physiothérapeute y donnent des premiers secours, soignent la fièvre, le diabète ou l’hypertension, organisent des campagnes de vaccination. Une psychologue diplômée est à disposition des enfants délaissés ou sujets à des troubles du comportement. Pour les cas plus graves, un médecin vient en consultation deux fois par semaine.

bouillie distributionEn 2008, une enquête de ce service psycho-médical a montré qu’un certain nombre d’élèves souffraient de sous-alimentation, ce qui affectait leur aptitude à suivre l’enseignement. Depuis lors, les plus nécessiteux reçoivent une bouillie nutritive tous les matins, grâce à des fonds récoltés.

L’école Lisanga se veut en effet être une « école pour la vie ». Ainsi, par le biais d’activités parascolaires, les enfants y apprennent également les valeurs et traditions congolaises, les responsabilités civiles. Ils sont sensibilisés à l’environnement et à la nature ainsi qu’à l’ouverture sur les autres cultures, appelés à devenir des jeunes responsables, travailleurs, honnêtes et prêts à participer au développement de leur pays.

main tete coeurL’école vise ainsi une « formation intégrale tête – cœur – main » : développement intellectuel, moral et pratique. La pédagogie scolaire est active et participative. Le personnel de l’école veille à la qualité de son enseignement, par la participation régulière du corps enseignant à des formations ainsi que par l’amélioration de ses conditions de travail.

Site de l’école : http://ecolelisanga.tripod.com